dimanche 30 août 2020

Du superfétatoire à l'insuffisant, il y a peu!

 Voici une pièce amusante car elle montre qu'un petit changement peut avoir des conséquences sensibles:



En juillet 1940, Jeannot écrit à Lyon pour donner des nouvelles.

Il pense vraisemblablement écrire:

"Bien des baisers de Craponne" + date et signature

pour ce texte de cinq mots, un affranchissement de 40c est requis... mais l'expéditeur colle généreusement un 50c type PAIX qu'il avait sous la main!

Mais, avant ou après avoir affranchi, le texte change et devient:

"Bien des baisers de votre petit Jeannot" + date

Cela ne change pas grand chose dans le fond, sauf pour la Poste car, alors, l'affranchissement superfétatoire devient insuffisant: il fallait désormais affranchir à 80c, d'où une taxe à l'arrivée de 60c soit le double de l'insuffisance.

Il est souvent amusant de faire le lien entre le texte et la taxe!

Je l'avais fait ici pour cette autre carte:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire