vendredi 20 novembre 2020

QUATRE EMISSIONS SUR LA MEME LETTRE

 Il y a 20 ans, François ROURE publiait son "Etude critique de quatre émissions sur la même lettre" dans la revue du C.L.E.P.M. (Supplément au N°128).

Il concluait ainsi:

"Les plis comportant quatre émissions différentes (timbres sans entiers), dont toutes les figurines sont encore en vente au jour de l'oblitération, sont de véritables raretés."

En voici un bel exemple, je trouve:



Lettre recommandée, PARIS 1939, affranchissement à 2F50 selon le tarif du 17 novembre 1938.

Ce n'est pas un entier postal.

Le courrier émane d'une société (La Fiduciaire Pigier).

En ce 10 mars 1939, les quatre valeurs présentes sont bien en vente dans les bureaux de poste:

Le 5c MERCURE sera retiré le 23 janvier 1942.

Le 30c SEMEUSE sera retiré le 28 décembre 1940.

Le 1F75 CÉRÈS sera retiré le 20 mars 1939 (Ouf!)

Le 40c PAIX sera retiré en décembre 1937... mais remis en vente en 1939 comme l'explique Derek J. RICHARDSON dans sa monographie sur le type PAIX (Philoffset Editions, 1984):

"Des stocks inutilisés du 40c Paix -dont des préoblitérés- furent distribués pour cet usage* avant d'être remplacés par le 40c violet Mercure en février-mars 1939."
* le tarif du 17 novembre 1938: cartes postales moins de 5 mots et imprimés de 20 à 50g.


Voici un exemple de lettre de la même époque qui ne réunit pas les critères précédemment évoqués:


Notons que la lettre n'a pas été transportée par avion car il manquait 50c pour bénéficier de ce service.

Je vous laisse trouver le vilain petit canard parmi les 4 émissions présentes!



samedi 7 novembre 2020

NONO OR NOT NONO?

 En février 1926, l'affranchissement d'une lettre simple coûtait 30c.

Le service de la poste restante revenait à 20c pour une telle lettre.

Habituellement, la taxe était matérialisée en timbres-taxe au bureau d'arrivée, lorsque le destinataire payait pour retirer son courrier; parfois, des timbres-poste étaient utilisés en lieu et place des timbres-taxe.

Mais ce service pouvait aussi être payé au départ par l'expéditeur de la lettre; l'affranchissement prenait alors en compte l'ensemble (50c à cette date):



Mais alors, qu'en est-il de la lettre ci-dessus?

La paire de 10c SEMEUSE a-t-elle été apposée à Cannes à la place de timbres-taxe, ou au départ à Strasbourg?

Impossible à dire a priori... sauf que l'on a la chance que cette lettre ait fait partie d'une archive!
On sait ainsi que l'expéditeur prépayait systématiquement le service de la poste restante pour éviter à son représentant d'en assumer le coût, comme le montrent par exemple ces deux lettres du même mois:



Notre paire de 10c est donc selon toute apparence un "nono*", c'est-à-dire un "non oblitéré" au départ, annulé au crayon en cours de route.

* Lire l'article de Laurent Bonnefoy dans le dernier numéro des Feuilles Marcophiles 
     (FM 382)



mercredi 4 novembre 2020

Problème de GPS pour touristes en Corse!

 Il semble que l'opérateur postal privé italien GLOBEPOSTALSERVICE se soit implanté dans les lieux touristiques de Corse.

Les commentaires que l'on trouve sur le Net ne sont pas élogieux:

cartes postees a porticcio en corse le 14 aout 2019 JAMAIS ARRIVEES A CE JOUR HONTEUX


Le pire service et le plus cher. Cartes déposées il y a 3 semaines à Propriano en Corse à destination de France métropolitaine. Les destinataires n ont toujours rien reçu... 1€40 fois 4 cartes Payés pour rien et notre famille croit qu on ne lui a pas écrit du coup. On ne se fera pas avoir une autre fois.


De passage en Corse j’ai acheté des cartes postales et demandé les timbres qui vont avec…et ils m’ont vendus des timbres gps ..que je ne connaissais pas et aussi bcp plus chers.😡…je suis rentrée depuis 15 jours et les cartes postales sont toujours dans la nature…et impossible de voir où elles sont malgré le suivi…les cartes envoyées avec des timbres normaux de la poste sont arrivées 2jours après l’envoi… «  »Arnaque » »


J ai teste les timbres GPS . Achat en corse.. une semaine après mon retour sur paris. Tjrs pas reçu les cartes.


Je n'ai pas de détails sur les points de vente et le fonctionnement précis du service, mais les usagers dont le courrier arrive à destination semblent être chanceux!

En voici un exemple trouvé récemment:


L'expéditeur a utilisé un timbre GPS pour affranchir sa carte postale. D'ailleurs le timbre en reprend le visuel (plage de Palombaggia):


Le timbre lui coûte 1,50 euro.
Il a de la chance car, contrairement aux "victimes" dont les commentaires sont présentés plus haut, sa carte n'est pas passée à la trappe! Via le système du repostage, la carte s'est retrouvée dans une Plate-forme de Préparation et de Distribution du Courrier (PPDC) de Marseille, où elle a été affranchie, le 22 août 2019, à 0,86 euro (tarif ECOPLI) dans le cadre du service AFFRANCHIGO* proposé par La Poste à ses clients selon différents types de contrats (réguliers, contrats liberté, clients du Réseau).

L'empreinte est celle des nouvelles machines PITNEY BOWES dont le déploiement a commencé début 2019.

* Pour en savoir plus, lire l'article "AFFRANCHIGO: ça bouge dans les marques à La Poste", Laurent Faivre, Feuilles Marcophiles N°379.

Un grand merci à Laurent Bonnefoy pour tous ses renseignements!