dimanche 23 septembre 2018

Des Sécap originales.

L'information n'est pas nouvelle*... sauf pour moi.
Je découvre cette pratique originale qui mérite d'être évoquée dans ce blog de vulgarisation.


 
 
Cette empreinte rouge qui fait fonction d'étiquette de recommandation a été apposée par une machine Sécap avec empreinte réduite à la seule flamme!
Le Centre de Chèques Postaux de Bordeaux est bien connu pour cette pratique.
1961 semble être la première année d'utilisation de ces Sécap de recommandation...

* Yvon Nouazé, "L'oblitération mécanique en France", tome 1, page 486 (et avant, "La Philatélie française" N°378, décembre 1985)

dimanche 26 août 2018

Chauvins, à l'Automobile Club de la Moselle???

Voici en tout cas un devant de lettre qui le laisse penser:

  Eh oui! Pas moins de trois exemplaires du 75c émis (avec un peu de retard) pour le 150e anniversaire de la mort de l'aéronaute François Pilâtre de Rozier.

Pourquoi parler de chauvinisme?

Ce pionnier de l'aviation est né à Metz et c'est d'ailleurs le Conseil municipal de cette ville qui est à l'origine du timbre par une délibération de 1934. Le dessin (sur lequel on aperçoit la cathédrale de Metz) est l'œuvre de l'artiste du pays, Clément Kieffer.

Son usage de base est l'affranchissement de la lettre du deuxième échelon de poids (20 à 50 g) dans le régime intérieur.

Mais il correspond aussi, entre autre, à l'affranchissement d'une lettre simple pour le Luxembourg! Il s'agit d'un tarif spécial inférieur de moitié à celui d'une lettre dans le régime UPU!
Notre pièce illustre ce tarif particulier!
Les deux autres exemplaires, associés à un 50c "PAIX", matérialisent les 2 F de la taxe de recommandation pour l'étranger.


dimanche 19 août 2018

Daguin de SAINT-LOUIS (Sénégal)

Les timbres au type "Général Faidherbe" font partie d'une série émise en 1906 pour les Colonies de l'Afrique Occidentale Française. Ces deux timbres à 5c correspondent, à cette époque, à l'affranchissement d'une lettre simple dans le régime intérieur valable aussi pour les relations entre la France et ses colonies...


Tout l'intérêt de cette lettre réside dans les petites taches d'encre!


Il s'agit en effet des fameuses traces que laisse parfois le piston-toucheur des machines DAGUIN. Sans ces traces, dans le cas d'un montage en solo du timbre à date, rien ne pourrait différencier une oblitération par machine d'un timbrage à la main!

Ces DAGUIN sont beaucoup plus discrets que ceux avec flamme publicitaire carrée qui apparaitront en France en 1923. Au Sénégal, on en connaît à Dakar dans les années 30 et une seule à Saint-Louis, en 1943/44 ("UN SEUL/BUT/LA VICTOIRE"):

(Delcampe)


Pour en revenir à notre lettre, elle part de SAINT-LOUIS le 16 novembre 1908 et arrive à DAKAR le lendemain où elle est placée dans une dépêche confiée selon toute vraisemblance au paquebot  Cordillère venant de Pernambouc, qui quitte Dakar le 22 novembre et arrive à Bordeaux le 29. Elle sera distribuée à PARIS le 30 novembre.

mardi 17 juillet 2018

BAMAKO, Soudan, 1941.

Voici une carte intéressante:

Il s'agit d'un entier postal au type Pétain envoyé de Saint-Jean d'Angély à Bamako, en octobre 1941...


Le problème est que pour envoyer la carte par voie aérienne vers les Colonies d'Afrique Occidentale Française, il fallait payer un supplément de 3F50 , MAIS les Allemands interdisaient l'apposition de timbres-poste de peur qu'un message soit caché dessous!

La surtaxe devait donc être acquittée en numéraire.

L'expéditeur devait amener sa carte au bureau de poste avec une enveloppe; il payait au guichet la surtaxe aérienne puis le préposé glissait la carte dans l'enveloppe qu'il affranchissait puis dirigeait vers le bureau centralisateur dont il dépendait (Paris RP Avion ou Bordeaux Gare Avion). Ce dernier apposait sa griffe puis orientait les cartes sous liasse spéciale vers Marseille Gare Avion...

L'autre particularité de cette pièce est le texte émouvant qui se trouve au verso:


La carte a été écrite par la mère d'un pilote français mort à Bamako; elle écrit au Commandant de son groupe et s'inquiète notamment de savoir comment installer et entretenir sa tombe...

Emmanuel MORUCHON était un pilote du groupe 1/62 (Armée d'armistice); il est mort pour la France à Bamako au Soudan, le 8 septembre 1941 à l'âge de 27 ans (mort accidentelle en service).


jeudi 28 juin 2018

Un étonnant cachet du SOUDAN... français!

Voici deux lettres de 1932, provenant de la même archive, qui pourraient passer pour inintéressantes aux yeux d'un philatéliste...

Pourtant, il existe une différence notable entre ces deux lettres. Je ne parle pas de l'affranchissement à 50c réalisé avec deux compositions différentes... Non, je parle des timbres à date! Regardez bien... Sur la lettre du haut le cachet porte l'indication SOUDAN FRANCAIS, ce qui l'intitulé normal permettant de distinguer notre colonie du condominium anglo-égyptien voisin!

Sur l'autre enveloppe par contre, on peut voir un cachet
"KATI / SOUDAN" :

 
 
Eh bien, ce cachet est apparemment une découverte!
 
Le seul autre cas signalé est ce timbre à date plus tardif, sans doute confectionné à l'époque de la Fédération du Mali:
 
 
 
Alors, ouvrez l'œil!


vendredi 8 juin 2018

Quand l'Académie de Corse était fâchée avec l'orthographe!

Voici un prêt-à-poster timbré sur commande de l'Inspection Académique de Haute-Corse, au type Marianne de Luquet qui mérite d'être observé de plus près:


Eh oui! Pas moins de deux fautes d'ortografe!!!
(La fameuse réforme, c'est pour aider les élèves, vous êtes sûrs?)

Les INSTITUTEURS deviennent des INSTITUEURS, ce qui est criminel!
Le CHANOINE Leschi se transforme en félin mais garde la foi...

mercredi 6 juin 2018

La petite particularité du timbre Musée d'Orsay.

Le timbre à 3,70 F émis le 10 décembre 1986 à l'occasion de l'inauguration du Musée d'Orsay permet d'affranchir les lettres du deuxième échelon de poids (entre 20 et 50g).

Il présente la particularité notable de porter le millésime de l'année suivante (1987)!
Il n'est pas évident de trouver des lettres de décembre 1986 mettant en évidence ce détail amusant...


 
Autre détail à propos de la lettre ci-dessus:
l'étiquette URGENT est d'un modèle normalement réservé au service télégraphique!

Je n'ai pas cherché à vérifier si d'autres timbres de fin d'année prévus pour le programme philatélique de l'année suivante présentent également cette particularité...

samedi 14 avril 2018

Le mystère de PARIS SAINT-ROCH, le retour!

Dans un ancien message , je disais que, selon moi, il y a eu 2 bureaux bien différents, à la même époque, situés rue Saint-Roch:
- Le bureau spécial de tri, non ouvert au public, bien connu par ses oblitérations mécaniques de 1916 à 1932, et disposant vraisemblablement du timbre à date manuel "PARIS / SAINT-ROCH".
 
 
- Un bureau de quartier, avec timbre à date manuel "PARIS-97 / R. SAINT-ROCH" qui aurait fonctionné de 1925 à 1929 environ, succédant vraisemblablement au bureau télégraphique de l'hôtel Continental (rue de Castiglione).



Mais voici une lettre vue sur Delcampe qui remet ma théorie en question:


L'oblitération mécanique est celle du bureau spécial de tri et le timbre à date sur les Semeuses a été apposé parce que l'oblitération a été jugée trop faible... dans le même bureau à n'en pas douter!

Donc le cachet "PARIS-97 / R. SAINT-ROCH" est bien celui du bureau spécial.

dimanche 4 mars 2018

Partie publicitaire d'une EMA (Havas type A) en guise d'en-tête!

Je suis tombé par hasard sur une vente qui m'a interpelé...

Je ne suis pas spécialiste des EMA, mais j'ai trouvé plutôt originale cette utilisation de la partie publicitaire de l'empreinte comme en-tête de l'enveloppe!...


dimanche 18 février 2018

Une subtilité tarifaire de début 1942.

Le saviez-vous?

Depuis début janvier 1942, une carte postale ordinaire postée à Paris (par exemple) doit être affranchie à 1F20 si elle est adressée localement (ou pour un autre département de la Zone Occupée)... alors que si elle part aussi loin que cette carte (du 23 février) à destination de l'Algérie, 80c suffiront!



Ce paradoxe tarifaire est lié à l'interdiction par les Allemands d'apposer des timbres-poste sur les cartes interzones.
Il prendra fin le 1er mars lorsque les nouveaux entiers postaux seront disponibles.

Pour en savoir plus, il faut absolument lire l'article de Laurent Bonnefoy dans le dernier numéro des Feuilles Marcophiles
(FM 371-16).